Le brief est la genèse du projet, et conditionne la performance des actions entreprises

L’objectif du brief est de faire comprendre votre demande à un prestataire, notamment aux agences. Ce doit être un document de synthèse écrit. Un mini cahier des charges qui reprend les points importants à communiquer à un prestataire.

Le brief pour une agence et ses clients

Le contenu du brief

Un brief doit notamment reprendre :

  • Le contexte et la problématique
  • Les objectifs
  • La cible
  • Le message à faire passer
  • Le délai de réalisation et la durée de la prestation
  • Le budget
  • Le planning de décision du choix du prestataire

Ce document va permettre à l’agence et à l’annonceur de discuter des différents aspects de la demande. C’est un guide qui indique le travail de chacun, et permet aussi de discuter pour préciser certains points.

Il ne doit pas être négligé car il est le point d’ancrage de la demande de l’annonceur auprès de la (ou des) agence(s). Ce point de départ va constituer la genèse du projet, et conditionnera donc le déroulement de celui-ci et la performance des actions entreprises.

1 – Réunissez les dirigeants et les autres personnes impliquées dans le projet
Avant de commencer à rédiger un brief pour une agence, il faut réunir les personnes impliquées dans le projet, décideurs inclus, afin de recueillir les avis et opinions, de discuter de tous les points, et de couvrir le maximum de détails. Il serait bête de donner à une agence un brief ne correspondant pas à la stratégie des décideurs. Le temps de chacun est précieux !

2 – Soyez précis dans votre demande
La précision est la qualité principale du brief. Chaque point doit être traité de façon détaillée. Plus vos souhaits seront décrits précisément, mieux ce sera pour les agences engagées dans la compétition, et moins il y aura de questions à propos de votre demande.

3 – Synthétisez les objectifs et livrables demandés
Ceci ne contredit en rien le point précédent. En effet, dans un brief il faut être à la fois très précis dans la description de la demande et très synthétique. Cela passe par un rappel de tous les objectifs et livrables demandés, en fin de brief. Ainsi, l’agence n’aura pas à parcourir le brief tous les quatre matins.

4 – Tenez une réunion pour présenter votre brief
L’écrit est une chose, l’oral en est une autre. Certains points écrits peuvent être perçus de façon différente par l’annonceur et l’agence, d’où l’intérêt d’une session orale (physique ou virtuelle) d’éclaircissements éventuels. Ainsi, pas de doutes possibles pour l’agence, et pas de surprises pour l’annonceur !

5 – Soyez présents et prêts à répondre aux interrogations de l’agence
Les points évoqués précédemment visaient à favoriser la compréhension de la demande par l’agence. Mais celle-ci aura probablement des questions quant à la recommandation, durant son travail de réponse. Il va sans dire que vous devez être immédiatement disponible pour répondre. Plus le projet sera clair pour l’agence, mieux la réponse répondra à vos attentes.

 

Source : 1min30

Leave a Reply

*

code